Action II-3 : Gérer les déchets et les eaux usées de manière écologiquement (...)

Acquis

Acquis 2017
- Schéma Directeur d’Assainissement (transport et traitement)
Un contrat de programmation triennal a été signé en juillet 2017 avec l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne. Cet accord, dans la continuité des contrats précédents, porte sur l’amélioration du fonctionnement du système d’assainissement de la métropole. L’objectif est d’améliorer la qualité de l’eau, en réduisant les rejets d’eaux usées par temps de pluie et en améliorant la qualité des rejets après traitement.
Le contrat concerne les travaux structurants : construction de bassins de stockage-restitution (BSR), renforcement de collecteurs... pour un montant global de 92 millions d’euros HT, subventionné à 60 % par l’Agence de l’Eau (sur la base du 10ème programme de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne).

En 2017 ont été réalisés les travaux suivants :
• Construction du bassin de stockage-restitution des Vergnes (2 200 m³) - 3,9 millions d’€ HT
• Travaux préparatoires (chambre d’interception et conduite de vidange du bassin) du bassin de Belle Ombre - 1,1 M € HT
• Travaux sur les collecteurs Nord (Cébazat) et Sud (Aubière) – 5,26 millions d’€ HT

Dépolluer les eaux usées
* Une station d’épuration performante
La station des Trois Rivières, mise en service en 2004, en remplacement de l’ancienne station d’épuration, garantit une bonne épuration des eaux usées issues d’une grande partie de l’agglomération. Elle traite près de 21 millions de m3 d’eau par an, tous les bilans sont conformes à la réglementation.
A noter que les boues sont désormais en totalité valorisées en agriculture.
De plus, un programme de surveillance des micropolluants dans les eaux traitées est mis en place conformément à la réglementation.
Par ailleurs, un programme d’adaptation de la station d’épuration des Trois Rivières a été lancé par la Métropole (cf ci-après « Les projets ».

Suivi de la qualité du milieu récepteur
Dans le cadre du contrat d’entretien et de restauration des cours d’eau communautaires, une surveillance trimestrielle de la qualité amont et aval de tous les cours d’eau de l’agglomération est menée depuis 2006 (24 points). D’autres contrôles sont menés dans le cadre du suivi du schéma directeur d’assainissement : bilans complets 24h, suivi des stations d’alerte, et depuis 2013, point de suivi phytosanitaire.


Objectifs

Améliorer la qualité des cours d’eau traversant l’agglomération


Direction ou partenaire référent
DEA

Directions ou partenaires associés

Indicateur de résultat du volet Responsable Dernière valeur Date

Charge brute de pollution organique produite - C.B.P.O en équivalents-habitants
(définition : pollution produite par le système d’assainissement au sens de la Directive sur le traitement des eaux résiduaires urbaines (ERU)

327 264 2017
Les projets Échéance Coûts Indicateur de suivi

Schéma directeur d’assainissement de l’agglomération
Les différents travaux ou études nécessaires à la mise en oeuvre du Schéma directeur (cf "les acquis") se poursuivent : travaux sur les collecteursfin du chantier du bassin de stockage restitution des Vergnes et lancement de celui de Belle Ombre...
Adaptation de la station d’épuration des Trois Rivières
La mise en service des bassins de stockage-restitution, à l’horizon 2022, permettra d’acheminer plus de pollution (2,8 millions de m³ d’eaux usées mêlées à de l’eau de pluie) à la station d’épuration, ce qui induit la nécessité d’adapter cette dernière.
Un ambitieux programme d’adaptation de la station d’épuration a été voté le 10 novembre 2017. Il comporte notamment la création d’un ouvrage complémentaire de décantation primaire, la réalisation de travaux d’amélioration et d’optimisation des systèmes et process existants et la création d’un méthaniseur de boues avec injection du biogaz dans le réseau public de distribution de gaz naturel. Un bassin de stockage-restitution de 21 000 m³ sera également construit en entrée de station. Coût total de l’opération : 38,65 M€ HT.

2024 120 M€ (Schéma Directeur + Station d’épuration) 1

Transfert de patrimoine
L’inventaire du patrimoine des ouvrages d’assainissement a été réalisé sur 2017 et début 2018. On recense au total 166 sites en assainissement (par exemple poste de relèvement des eaux usées) dont un certain nombre doivent être réhabilités et / ou sécurisés. Ce travail participera à une gestion plus efficace des eaux usées.

? ? 1

Assainissement Non collectif
Depuis le 1er janvier 2017, Clermont Auvergne Métropole dispose de la compétence « assainissement non collectif ». Un marché à bon de commandes (attribué à la SEMERAP) pour réaliser les contrôles d’assainissement autonome sera mis en oeuvre à compter du 1er janvier 2018. Cela participera à l’objectif objectif de protection de la santé des individus et de sauvegarde la qualité du milieu naturel, grâce à une épuration des eaux usées avant leur retour au milieu naturel, y compris sur le territoire de Clermont-Ferrand où environ 200 installations d’assainissement autonome sont recensées.

2020 ? 1