ARCHIVE : Action I-3 : Développer les énergies renouvelables et de récupération

La priorité reste la réduction des consommations énergétiques (sobriété, efficacité). La part des énergies renouvelables dans le mix énergétique doit être augmentée pour les besoins restants.

Acquis

Réseau de chaleur de la Gauthière
Il a été construit dans les années 1970 pour alimenter les logements et les bâtiment publics. En 1999, une cogénération sur la chaufferie gaz a permis de garantir un prix de l’énergie plus compétitif. En 2012, le réseau a été rénové et étendu. Une chaudière biomasse de 5,6 MW a également été construite permettant de couvrir plus de 80% des besoins avec des énergies renouvelables, le reste étant du gaz naturel.
(coût des travaux d’investissement en 2012 : 6,4 M€).

Le Chemin des énergies renouvelables, vitrine des réalisations dans la ville sur son patrimoine
Créé en 2004 à l’occasion de la 1ère édition de la semaine du développement durable, c’est un vecteur de communication et de promotion des énergies renouvelables qui recense les différentes réalisations de la Ville (installations municipales ou équipements auxquels la Ville a contribué financièrement) sur une vingtaine de sites :
Panneaux solaires thermiques pour la production d’eau chaude sanitaire : restaurant municipal de la Charme, groupes scolaires J. Ferry, crèches Saint Jacques, Sully, Montferrand, des Vergnes, gymnase R. Perrier, vestiaires du stade Leclanché et des Cézeaux, centre d’hébergement et de réinsertion du CCAS, logements de la ZAC République et de la Muraille de Chine, Ker Netra, Maison des Sports
Panneaux solaires photovoltaïques pour la production d’électricité et sa vente à EDF : centre technique du Limousin, centre de maintenance du tramway, gymnase Baudelaire
Biomasse : centrale de valorisation du biogaz émis par la fermentation des déchets à Puy Long
Divers : Bâtiment du CPIE HQE (structure en bois, mur trombe en béton végétal, chaudière bois, toiture végétalisée, récupération des eaux de pluie...), puits canadien au Buron de Super Besse, unité de cogénération sur le réseau de chaleur de la Gauthière

En 2005, la Ville a reçu le 2ème prix des Trophées Eco-actions des éco-maires dans la catégorie sensibilisation-éducation pour le Chemin des énergies renouvelables.

Campagne d’information sur le solaire thermique à l’attention des bailleurs sociaux (en partenariat avec l’Aduhme).


Objectifs

Diminuer la dépendance aux énergie fossiles


Indicateur de résultat du volet Responsable Dernière valeur Date

Production d’énergie renouvelable sur le patrimoine communal (solaire thermique, biomasse, photovoltaïque) en kWh

DPB 182 500 2012

Part d’énergie renouvelable dans le bouquet énergétique global de la collectivité

DPB 0,41% 2012
Les projets Échéance Coûts Indicateur de suivi

Création d’un réseau de chaleur de 10km dans les quartiers Croix de Neyrat, Champratel et les Vergnes alimenté à 85% par la biomasse (2 chaudières biomasse de 8 MW et 4MW ainsi que des chaudières gaz pour l’appoint)

fin 2013 16 M € 1

Etude de Clermont Communauté sur l’autonomie énergétique et l’exploitation du potentiel géothermique des aquifères et des réseaux d’eaux usées sur le territoire de l’agglomération (dans le cadre d’écocité, en partenariat avec le BRGM)

2014 120 K € 1

Nouvelle blanchisserie centrale du CCAS : un récupérateur de calories est prévu sur les évacuations des eaux des matériels de lavage

automne 2013 inclus dans le prix des matériels 1