ARCHIVE : Action II-3 : Gérer les déchets et les eaux usées de manière écologiquement responsable

Dépasser les objectifs nationaux de recyclage des déchets. Augmenter la part des déchets recyclés, réduire la part des déchets ultimes à enfouir au CET de Puy-Long

Acquis

Reprise en régie directe de l’exploitation des déchetteries par Clermont Communauté (2011)

Collecte sélective des ménages
- Les emballages recyclables (papiers, cartons, plastiques, métal) sont valorisés (mise en place de 2000 à 2005 sur Clermont)
- Les biodéchets (déchets alimentaires, déchets verts) sont valorisés en compost : cette collecte sélective est en place sur l’habitat pavillonnaire sur Clermont depuis 2009
- Les ordures ménagères résiduelles sont évacuées vers le centre d’enfouissement technique (CET) de Puy-Long et produisent du biogaz

Autres déchets
- Les déchets toxiques des ménages sont récupérés dans les déchetteries. Ils sont traités par des entreprises spécialisées.
- Les gravats et les encombrants sont enfouis à Puy-Long.

Communication et animations
- distribution guides sur le tri des déchets aux habitants
- campagnes d’affichage sur la collecte des biodéchets et le recyclage (presse locale, panneaux publicitaires et à l’arrière des bus)
- panneaux sur le tri distribués dans les immeubles, posés sur les containers enterrés et à côté des containers à verre


Objectifs

atteindre les 50% en taux de détournement (= ratio entre les tonnages valorisés et les tonnages collectés)


Indicateur de résultat du volet Responsable Dernière valeur Date

Quantité de déchets ménagers collectés en kg par habitant (porte à porte et apport volontaire)

Clermont-Communauté 371 2012

Taux de détournement (tonnages valorisés/tonnages collectés)

Clermont-Communauté 45,6% 2012
Les projets Échéance Coûts Indicateur de suivi

Expérimentation pour étendre la consigne de tri de certains emballages plastiques non traités à ce jour

Expérimentation sur la collecte des biodéchets dans l’habitat vertical

Acquis

Déchets informatiques et consommables
Renouvellement des ordinateurs professionnels tous les 5 ans. Passé ce délai, les postes sont vérifiés et reconditionnés (suites libres et pack Ecole) pour être réaffectés dans d’autres écoles élémentaires et maternelles clermontoises pour 3 ans. Au bout de ces huit ans, si les postes ne sont pas hors service, ils sont vérifiés et reconditionnés puis donnés à des associations qui en font la demande, expédiés au Gabon par l’intermédiaire de la MRI ou envoyés pour recyclage fin de vie à l’association « Mains ouvertes ENVIE » qui est une entreprise d’insertion dont l’activité consiste à récupérer puis réparer des appareils électroménagers dits « blancs » afin de les vendre comme matériel d’occasion garanti. Tous les matériels hors service sont aussi recyclés dans le circuit déchets d’équipement électriques et t électroniques « Mains ouvertes ENVIE »
Les téléphones mobiles usagés ou hors service sont donnés à la FNATH (fédération nationale des accidentés du travail et des handicapés).

Les cartouches d’encre usagées sont récupérées par la ligue contre le cancer (convention depuis 2007 avec 12 points de collecte pour l’ensemble des services de la Ville, plus une collecte spécifique dans les écoles)

Déchets spéciaux
Création d’un quai de stockage municipal à La Charme
Gravats, bois et palettes, produits toxiques, huiles, pneumatiques : ces déchets « techniques » sont évacués vers des filières adaptées.

Mise en place de la collecte des biodéchets dans les 3 Unités de Production Culinaire en 2012


Objectifs

Indicateur de résultat du volet Responsable Dernière valeur Date

Nombre de PC recyclés par an dans les écoles

DSIT 120 2012

Nombre de cartouches recyclées par an avec la Ligue contre cancer

DSIT 1931 2012
Les projets Échéance Coûts Indicateur de suivi

Mise en place de la collecte des biodéchets sur les cantines scolaires

2013 1
Acquis

- Collecter et transporter les eaux usées
Dimensionnement optimisé du réseau
Grâce à la modélisation, la taille des conduites renouvelées, ainsi que le type de réseau (unitaire ou séparatif), sont optimisés en fonction des besoins.
Renouvellement des canalisations
Le renouvellement des canalisations permet de maintenir le réseau en bon état, pour un meilleur un transfert des eaux usées vers la station d’épuration. 1 à 2% du réseau d’eaux usées clermontois est renouvelé chaque année.
Un entretien régulier
Le réseau d’assainissement nécessite un entretien régulier : inspections, nettoyages des bouches avaloirs, curages de collecteurs …
Mise en conformité du réseau
Le réseau d’assainissement de l’agglomération s’est avéré non conforme par rapport à la Directive Eaux Résiduaires Urbaines de 1991 : les nombreux travaux nécessaires ont donc été engagés par les communes (suppression de rejets directs d’eaux usées au milieu naturel, suppression des déversements par temps sec…), ce qui a permis à l’agglomération d’être déclarée conforme par le Préfet pour l’année 2011.

- Dépolluer les eaux usées
Une station d’épuration performante
La station des Trois Rivières, mise en service en 2004, en remplacement de l’ancienne station d’épuration, garantit une bonne épuration des eaux usées issues d’une grande partie de l’agglomération. Elle traite près de 21 millions de m3 d’eau par an, tous les bilans sont conformes à la réglementation.
A noter que les boues sont désormais en partie valorisées en agriculture.
Contrôler l’assainissement non collectif
Concernant les usagers clermontois non raccordés au réseau public et conformément à la réglementation, le service effectue en régie un contrôle des installations d’assainissement non collectif (ANC). Environ 250 installations existent sur Clermont-Ferrand.

- Suivi de la qualité du milieu récepteur
Dans le cadre du contrat d’entretien et de restauration des cours d’eau communautaires, une surveillance trimestrielle de la qualité amont et aval de tous les cours d’eau de l’agglomération est menée depuis 2006 (24 points).


Objectifs

Améliorer la qualité des cours d’eau traversant l’agglomération


Indicateur de résultat du volet Responsable Dernière valeur Date

Charge brute de pollution organique produite - C.B.P.O en équivalents-habitants
(définition : pollution produite par le système d’assainissement au sens de la Directive sur le traitement des eaux résiduaires urbaines (ERU)

DEA 282 000 2012
Les projets Échéance Coûts Indicateur de suivi

- Schéma directeur d’assainissement de l’agglomération
Il doit permettre d’atteindre les objectifs de la Directive Cadre sur l’Eau (2000) en particulier le « bon état des eaux et milieux aquatiques » d’ici 2015 et 2021.
Les études et démarches engagées dès 2008 se sont poursuivies en 2011.
En date du 8 avril 2011, le conseil de la Communauté a approuvé le schéma directeur d’assainissement de l’agglomération clermontoise et la 1ère tranche du programme de travaux correspondants pour la période 2011 / 2015, d’un montant de 50 millions d’euros (l’ensemble des travaux nécessaires s’étalera jusqu’en 2021 pour une enveloppe de 100 millions d’euros).
Ce programme de travaux fait l’objet d’un contrat d’agglomération avec l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, prévoyant l’aide financière de celle-ci.

De nombreux travaux engagés ou en projet entrent dans le cadre de ce schéma directeur d’assainissement :
Améliorer l’auto surveillance du réseau
instrumentation des déversoirs d’orage (plus de 75% des ouvrages instrumentés fin 2012),
- mise en place d’un nouveau logiciel de supervision des réseaux d’assainissement,
- mise en place en 2012 de la station de mesure et d’alerte de l’Artière : comme la station du Bédat déjà en service, elle permettra de mieux suivre la qualité des cours d’eau en permanence (bâtiment réalisé mi 2012, réglages en cours)

Ouvrage de laminage-décantation sur l’Artière et le Bédat : il s’agit de traiter les 1ers flots d’orage à la sortie de l’agglomération. Etudes géotechniques en cours.

Bassins de rétention et du transfert des eaux usées à la station d’épuration : ces bassins permettent de retenir temporairement les eaux usées par temps de pluie et de les restituer progressivement à la station d’épuration. Ils permettent ainsi d’optimiser le transfert de la pollution à la station d’épuration. Les études réalisées fin 2011 et en 2012 ont permis d’optimiser la capacité et l’emplacement de ces bassins : 6 bassins seront construits d’ici 2021 pour un volume total de 80 000 m3 environ.
Travaux sur les collecteurs intercommunaux :
- Collecteur Nord travaux réalisés en 2011 / 2012 - tranche conditionnelle en 2013
- Collecteur Ouest (Rue Joseph Claussat à Chamalières) : été 2012
- Collecteur Sud (secteur Ceyrat) : études en cours, travaux prévus fin 2012 / début 2013

- Surveillance de la présence de micropolluants dans les eaux traitées et rejetées au milieu naturel
Conformément à la nouvelle réglementation, la mise en place d’une surveillance de la présence de micropolluants dans et les eaux traitées et rejetées au milieu naturel a été engagée fin 2011 (campagne initiale de recherche sur une centaines de paramètres). Le cas échéant, les micropolluants présents de manière significative feront l’objet d’une surveillance régulière dès 2013.

2015-2021 50 à 100 millions d'€ 1