ARCHIVE : Action II-4 : Gérer rationnellement les ressources naturelles

Les ressources en eau disponibles s’amenuisent en raison des activités humaines et des facteurs naturels, d’où la nécessité de gérer cette ressource de façon durable.
Par la signature, en 2011, du pacte d’Istanbul pour l’eau, la Ville s’engage sur plusieurs principes de sécurité, d’accès, de gestion et de financement de l’eau et de l’assainissement.

Acquis

- La surveillance des ressources (quantité)
Les volumes d’eau prélevés dans la nappe alluviale et au niveau des sources de la chaîne des Puys font l’objet d’arrêtés préfectoraux.
Ils font également l’objet d’une surveillance régulière grâce à la mesure des débits produits et prélevés (jaugeages hebdomadaires des sources, mesures en continu au niveau de l’usine élévatoire et des réservoirs …).

- Un meilleur comptage
Le réseau clermontois compte plus de 22 300 branchements avec compteurs. Conserver des compteurs en bon état permet de mieux connaître les volumes réellement consommés.
Radio relève
Depuis 2006, de nombreux compteurs sont équipés avec des modules radio permettant d’effectuer le relevé du compteur sans accès direct à celui-ci. Les volumes consommés sont ainsi mieux connus.
Fin 2012, 11 243 compteurs étaient ainsi équipés, soit 1 compteur sur 3.
Programme de renouvellement des compteurs
L’arrêté du 6 mars 2007 relatif au contrôle des compteurs d’eau froide en service instaure un contrôle initial avant 15 ans, puis un contrôle périodique tous les 7 ans. Pour des raisons pratiques et économiques, le service a renforcé son programme de renouvellement des compteurs en optant pour le remplacement des compteurs âgés de plus de 15 ans.
Depuis 2009, plus de 6 700 compteurs ont été changés, avec une accélération en 2012. En moyenne, 2 000 compteurs sont à changer / an d’ici fin 2015.Ce travail est effectué en partie régie par les fontainiers du service, et en partie par une entreprise mandatée par la Ville.

- Une amélioration constante du réseau
Dimensionnement optimisé du réseau
Grâce à la modélisation, la taille des conduites renouvelées est optimisée en fonction des besoins.
Renouvellement des canalisations
Le renouvellement des canalisations permet de maintenir le réseau en bon état, et ainsi éviter les fuites…1 à 2 % du réseau d’eau potable clermontois est renouvelé chaque année.
Recherche de fuites
Depuis 2006, un recherche systématique de fuites a été lancée. Grâce à du matériel innovant, le service peut ainsi procéder à la recherche de fuites par sectorisation.

Un système innovant sur l’agglomération : la réutilisation des eaux épurées en irrigation
Depuis 1996, près de 700 ha de cultures en Limagne sont irriguées grâce à l’eau de sortie de station d’épuration (après lagunage complémentaire). Ce système permet d’éviter le pompage de ressources profondes. C’est l’Association syndicale autorisée (ASA) Limagne Noire qui pilote ce projet en partenariat avec Clermont Communauté et la sucrerie de Bourdon (lagunes).


Objectifs

Rechercher des solutions pour diminuer progressivement la consommation d’eau potable perdue sans remettre en cause la salubrité publique.


Indicateur de résultat du volet Responsable Dernière valeur Date

rendement du réseau

DEA 86,4% 2011

CONSOMMATION D’EAU POTABLE domestique en litres / jour / habitant

DEA 142 2012
Les projets Échéance Coûts Indicateur de suivi

Poursuite des programmes engagés (renouvellement de réseau, de compteurs, de recherche de fuites …)

récurrence 1

Rechercher des solutions pour diminuer la consommation d’eau potable de la Ville (arrosage, nettoyage...) sans remettre en cause la salubrité publique